Installation Photovoltaïque

Créez votre toiture solaire sur mesure pour votre future maison neuve basse consommation !!!

Intégrée lors de la phase d’étude et de réalisation des plans, une installation solaire photovoltaïque ou eau chaude solaire est:
– Beaucoup moins chère (moins value pour fourniture ET pose de la couverture)
– Esthétiquement parfaitement intégrée
– Diminution de votre facture énergétique et obtention des subventions de l’état (crédit d’impôts, aides spécifiques pour bâtiment BBC)

A chaque maison sa solution !

Votre toit est peut-être mal orienté, vous manquez peut-être de place ? Fort de son expérience dans la recherche technologique et de ses connaissances du monde de l’automobile, le bureau d’études de BK Industrie s’est naturellement tourné vers le secteur de l’énergie photovoltaïque dans l’optique de rendre accessible à tous, par le biais notamment du suiveur solaire (système mécanique qui suit le soleil), l’installation de panneaux solaires à domicile. En combinant ce savoir faire et le professionnalisme de nos partenaires couvreurs, dotés d’une assurance décennale, nous vous garantissons une installation de qualité, mise en place dans les règles de l’art. Le soleil vous fait un cadeau, sachez en tirer profit …

Avant

stacks_image_424

Après

apres

DEUX TYPES D’INSTALLATION PHOTOVOLTAÏQUE :

L’installation raccordée au réseau : le bâtiment produit une électricité « verte » qui peut être vendue à EDF, soit en totalité, soit dans la limite du surplus non consommé. Compte tenu des tarifs d’achat, il est souvent plus intéressant de vendre la totalité de sa production à EDF.
L’installation en site isolé : il s’agit de fournir de l’électricité à un bâtiment ou des équipements (pompe à eau par exemple) isolés qui ne sont pas raccordés au réseau de distribution d’électricité. Les panneaux solaires alimentent des batteries qui permettent de stocker et de fournir un courant régulier même en dehors des heures d’ensoleillement. Ce type d’installation se justifie particulièrement quand son coût est très inférieur à celui d’un raccordement à une ligne EDF (de l’ordre de 15 000 Euros le kilomètre).
Vendre sa production d’électricité à EDF

La vente de votre électricité s’effectue dans le cadre d’un contrat d’achat de 20 ans passé avec EDF. Le tarif d’achat est fixé par décret et actualisé au cours des 20 ans du contrat pour tenir compte de l’inflation. Les installations de production d’une puissance allant jusqu’à 100 kWc (soit environ 800m² de panneaux) bénéficient de l’obligation d’achat : si elles sont conformes aux normes en vigueur, EDF est obligé par la loi de février 2000 d’acheter l’électricité produite. Le tarif d’achat dépend de la date à laquelle la demande complète de raccordement a été faite et de la nature de l’installation. Les installations de production d’une puissance supérieure à 100 kWc peuvent bénéficier d’un contrat d’achat de 20 ans dans le cadre des appels d’offre de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

Pour bénéficier de ce tarif vous devez :
– Demander à la DRIRE un certificat attestant que vous pouvez bénéficier de l’obligation d’achat et de la prime d’intégration au bâti.
– Signer avec EDF un contrat d’obligation d’achat d’une durée de 20 ans.
Tous les ans, vous devez en tant que producteur facturer le montant de la production vendue à EDF pour être payé.

COMMENT ÇA MARCHE ?

PRINCIPE DE L’EFFET PHOTOVOLTAÏQUE

La conversion de la lumière en électricité est appelée « effet photovoltaïque ». Découvert par Becquerel en 1839, ce principe est simple : un semi-conducteur, comme le silicium, convertit directement la lumière en courant continu lorsqu’il est exposé à la lumière.
La conversion de la lumière en électricité s’effectue sans pièce mobile, sans fluide sous pression, sans pollution ni production de déchets.

Un générateur photovoltaïque comporte :
– Des cellules photovoltaïques reliées entre elles dans des « modules ».
– Des câbles.
– Un onduleur pour transformer le courant continu en courant alternatif.

CELLULES PHOTOVOLTAÏQUES

Les cellules photovoltaïques sont composées de deux couches de semi-conducteurs dotées d’un réseau métallique en forme de grillage pour collecter le courant électrique généré.
La tension produite par une seule cellule est faible. Un module photovoltaïque est constitué de plusieurs cellules connectées entre elles entre deux plaques protectrices en verre trempé pour fournir une tension et une puissance adéquates. Le courant de sortie, et donc la puissance, sont généralement proportionnels à la surface du module.
La puissance d’une cellule s’exprime en « Watt-crête » : il s’agit de la puissance générée par le module à l’ensoleillement maximum. Les modules standards ont des puissances de l’ordre de 120 Watts-crêtes par mètre carré de capteur.

LA TECHNOLOGIE DES CELLULES

Il existe deux filières pour la fabrication de cellules photovoltaïques :

01 FILIÈRE DES CELLULES AU SILICIUM CRISTALLIN

Les modules cristallins dominent le marché en raison de leur rendement et de leur durée de vie élevés. Les cellules cristallines sont utilisées lorsque la surface disponible est limitée et le rendement plus élevé. Exemples : petites surfaces de toiture, garde-corps, façades ou allèges. Les modules cristallins sont de deux types : « monocristallins » ou « polycristallins ».
– La technologie monocristalline, plus chère, utilise des barres pures de silicium également employées dans la fabrication des puces électroniques. Le silicium monocristallin est une matière première d’une très grande pureté.
– Le silicium polycristallin est obtenu par refonte des chutes de silicium monocristallin issues des opérations d’équarrissage. Son taux de rendement est légèrement inférieur mais il est moins cher à l’achat.

02 FILIÈRE DES CELLULES EN COUCHES-MINCES

Les modules en couches minces sont fabriqués en appliquant le semi-conducteur sous forme de “spray”, c’est-à-dire à l’état gazeux, sur un support. Ce procédé permet d’économiser le semi-conducteur (il n’est pas scié comme pour les cellules au silicium cristallin) et devrait permettre de réduire les coûts de production des cellules photovoltaïques dans un avenir proche.

03 LE RÔLE DE L’ONDULEUR

L’onduleur transforme le courant continu produit par les panneaux photovoltaïques en courant alternatif compatible avec le réseau de distribution électrique.

VOTRE INSTALLATION SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

Comment positionner les capteurs ?

En dehors de la latitude du lieu où l’on se trouve qui détermine l’ensoleillement annuel moyen que le générateur va recevoir, quatre paramètres influent sur le rendement des panneaux photovoltaïques :

1. L’orientation des capteurs : l’orientation idéale est plein sud ; une déviation de plus ou moins 45° (soit une orientation de sud-ouest à sud-est) aura un impact inférieur à -10% sur le rendement de l’installation.
2. L’inclinaison des capteurs : l’inclinaison idéale varie entre 30° et 40° selon la latitude du lieu où l’on se trouve en France.
3. La température ambiante : la température idéale de fonctionnement se situe autour de 20°. Les températures élevées réduisent le rendement des cellules.
4. L’ombrage : le capteur doit être bien dégagé des arbres et des constructions environnants car une ombre, même partielle, sur un module diminue le rendement de l’ensemble du module : un module ne produit que la quantité de courant fournie par sa cellule la moins productive.

Prise de contact rapide

Les champs * sont obligatoires.